MERDRE, REVOILà UBU !

Premier volet du diptyque malgrainien sur l’UBUniverselle soif de pouvoir et d’argent.

 

D’Ubu, chacun connaît l’histoire.

Le Père Ubu, personnage plutôt indolent et veule, est poussé par sa femme à la conquête du trône de Pologne. Une fois au pouvoir, se vouant au culte de la gidouille, il règne de façon immonde et absurde, tuant tout le monde.

« Je veux m’enrichir, je ne lâcherai pas un sou ». Ubu incarne à la perfection l’absurdité de notre monde dans lequel la finance s’est substituée à la pensée. C’est un personnage captivant parce qu’il met en lumière de façon criante le lien entre pouvoir et argent, et la folie meurtrière que l’Homme est capable d’exercer sur ses semblables pour conserver et ce pouvoir et cet argent.

Ubu, avec sa double entrée d’œuvre potache et de parodie de Macbeth de Shakespeare, offre ce spectre de jeu et de lecture : bataille de polochons ou plaines de Verdun lors du carnage de 1914, Guignol qui amuse les enfants ou Amin Dada qui jetait ses ennemis aux crocodiles.

Pour faire entendre cette bouffonnerie provocatrice, Malgraine mélange Théâtre, Théâtre de marionnettes (tout un bric-à-brac ludique de personnages et accessoires en ferraille rouillée, clin d’œil à Jean Tinguely) et même Théâtre de matière avec de l’argile fraiche dont sont composées toutes les têtes des personnages. L’argile, parce que ça tâche, ça éclabousse, que ça a aussi l’aspect de la merde et du sang a été un des déclencheurs du projet. Elle permet à Ubu d’exercer toutes ses pulsions meurtrières en la triturant avec sadisme, la fracassant au sol, la piétinant avec rage.

MERDRE, revoilà UBU !, c’est un cocktail Molotov insolent qui réunit cinq comédiens et un musicien sur un plateau de théâtre blanc immaculé à l’entrée du public, boueux et dévasté à l’issue de la représentation. Ubu est bien passé par là !

Texte : Montage d’après les textes constituant le cycle des Ubu d’Alfred JARRY

Mise en scène : Philippe ZARCH

Scénographie et sculptures manipulées : Danielle PASQUIER et Bernard LAFAY

Avec : Robbas BIASSI-BIASSI, Roland BOULLY, Riad GAHMI, Fabien GRENON, Danielle PASQUIER

Musique (live) : Robbas BIASSI-BIASSI, Riad GAHMI, Bob LIPMAN

Création Escabasse : Patrick LESIEUR

Lumières : Serge LATTANZI

 

Co-production : Espace Culturel la Buire de l’Horme

Tournées

Création le 14 décembre 2016

2018 : 2 représentations

SORBIERS (42) – L’Echappé – en partenariat avec le Centre culturel Le Sou de LA TALAUDIERE (42)

 

2016 : 3 représentations

L’HORME (42) – Espace culturel La Buire

© Compagnie Graine de Malice/Malgraine