Crave (Manque)

Quatre voix dont l’identité n’est pas clairement définie parlent respectivement entre elles et à ceux qui les écoutent. Elles déversent leurs sensations dans un torrent d’impressions, de souvenirs et de désirs qui est à l image de l’idée que Sarah Kane se faisait de l’amour : dès que deux personnes forment une relation, une sorte de colonisation prend place et l’une d’elles risque d’être abusée par le pouvoir que l’autre exerce sur elle.

Texte : Sarah KANE

Traduit de l’anglais par Evelyne PIEILLER – Texte publié par L’Arche Editeur

Mise en scène : Philippe ZARCH

Scénographie : Danielle PASQUIER et Philippe ZARCH

Avec : Fabien GRENON, Valérie LARROQUE, Danielle PASQUIER, Christian SCELLES

Lumières : Serge LATTANZI

La Presse

" Comme le met fort justement en lumière le jeu des quatre comédiens, CRAVE repose sur une totale réinvention des mots, la musicalité de sons qui s’entrechoquent, se répondent, se contredisent, s’encouragent ou se coupent la parole. (…) Surtout, et c’est la gageure de la mise en scène, nul pathos dans cette interprétation. Philippe Zarch a su restituer la profondeur et l’authenticité du texte sans céder à la facilité d’une violence surjouée. Au contraire, plus poignants sont ces cris muets que les silences du public accompagnent d’une gorge nouée. "

Sylvie Milczach – Novembre 04.

© Compagnie Graine de Malice/Malgraine